Prospérité de la classe moyenne : la place des Francophones

Étienne Fortin-Gauthier (ONFR+/TFO)

Biographie de l’hon. Mona Fortier

Élue à la Chambre des communes en 2017,  l’honorable Mona Fortier est la première femme à servir à titre de députée dans Ottawa—Vanier.

La ministre Fortier a toujours cru que son implication au service de la communauté passait par l’action. Elle possède une expérience étendue dans des domaines tels que les soins de santé, l’éducation, la création d’emplois et les affaires francophones.

Avant d’être élue, la ministre Fortier a notamment occupé le poste de directrice principale des communications et du développement des marchés au Collège La Cité et a dirigé sa propre société de conseils en communications stratégiques. Elle a également siégé à plusieurs conseils d’administration d’organismes sans but lucratif, tels que l’Hôpital Montfort, le Comité consultatif provincial sur les Affaires francophones en Ontario et le Centre Shaw. De plus, elle a reçu de nombreux prix pour son leadership communautaire, dont la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II en 2012.

La ministre Fortier se concentre la façon de rendre la vie des Canadiens plus abordable, de protéger l’environnement et d’aider les entreprises à prospérer. Elle a aussi toujours en tête la promotion de la dualité linguistique et la recherche du juste équilibre entre la prospérité et la justice sociale.

Comme mère de trois enfants, diplômée de l’Université d’Ottawa, leader communautaire et entrepreneure, elle sait qu’il est important de s’unir en offrant un plan nouveau et ambitieux pour bâtir des communautés fortes et meilleures tout en renforçant la classe moyenne.

 

Cet événement est complet.

Cocktail dînatoire des Fêtes

Cocktail de lancement des Prix RelèveON 2020

Conférence de presse et lancement des Prix RelèveON 2020

Les Prix RelèveON sont destinés à récompenser les jeunes professionnels francophones de tout l’Ontario.

Ambiance musicale assurée par le duo Dualité.

Bar payant. Nombre de places limité.

La résistance franco-ontarienne, un an après :
bilan et perspectives

Biographies

 

Stéphanie Chouinard est professeure adjointe au département de Science politique du Collège militaire royal (Kingston) depuis 2017, et co-affiliée au département d’Études politiques à Queen’s University depuis 2018. Elle a obtenu son doctorat de l’École d’Études politiques de l’Université d’Ottawa en 2016. Entre 2016 et 2017, elle a été chercheure postdoctorale à la Faculté de droit de l’Université de Montréal et au Centre of Canadian Studies de l’Université d’Édimbourg (Écosse). Ses recherches portent sur les rapports entre francophonie canadienne et Québec, ainsi qu’entre minorités de langue officielle, Autochtones, et le régime fédéral canadien.

 

Carol Jolin s’active au sein de la francophonie ontarienne depuis 1983 — d’abord comme moniteur de langue et ensuite comme enseignant dans la région du Niagara. Actif au sein de l’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens depuis 1992, il a été président local de l’unité Centre-Est catholique, ensuite président provincial en 2012. Il a siégé au sein de nombreux conseils d’administration dont l’AEFO, la Fédération des enseignantes et des enseignants de l’Ontario, la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants, Unique FM et l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, dont il est le président depuis octobre 2016.

 

Amanda Simard a été élue à l’Assemblée législative de l’Ontario lors des élections provinciales en 2018. Elle devient la première femme et la plus jeune députée du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario à représenter la circonscription provinciale de Glengarry—Prescott—Russell. Elle est nommée secrétaire parlementaire de la ministre aux Affaires francophones Caroline Mulroney. Cependant, après les décisions de Doug Ford provoquant la crise linguistique de 2018 en Ontario, elle annonce son départ du parti le 29 novembre et siège dorénavant comme indépendante. Avant son élection, elle a été conseillère municipale dans la municipalité de Russell de 2014 à 2018.

 

 

Le CETA : une opportunité pour le Canada, la France, et l’Europe ?

Biographie

Mme Kareen Rispal est Ambassadrice de France à Ottawa depuis le 22 juin 2017.

Elève de l’École nationale d’administration, elle intègre le ministère des affaires étrangères. Elle a occupé successivement les fonctions suivantes : Conseillère technique du secrétaire d’Etat à l’action humanitaire ; Sous-directrice du droit communautaire et du droit international économique à la Direction des affaires juridiques ; première conseillère à New-York ; première conseillère à la mission permanente française auprès des Nations-Unies ; conseillère culturelle à l’Ambassade de France aux États-Unis ; directrice du développement durable et des affaires publiques au sein du groupe Lafarge ; directrice des Amériques et des Caraïbes ; Haute fonctionnaire à l’Égalité femmes-hommes au sein du ministère des Affaires étrangères et siège à ce titre au Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes.

Comment amener une équipe et ses joueurs à se surpasser ?

      

 

Biographie

Âgé de 38 ans, Charles Dubé-Brais revient pour sa deuxième saison comme entraîneur adjoint de l’équipe des Raptors 905. Avant cela, il a dirigé durant la saison 2017-2018 le Kung Fu de ChongSon (Chine), équipe jouant dans le championnat de l’ASEAN Basketball League (ABL), la Ligue de basketball de l’Association des nations du Sud-est asiatique, où il a d’ailleurs remporté le titre d’entraîneur de l’année après avoir mené les siens à une fiche de 15 victoires et cinq défaites dès sa première saison.

Auparavant, ce Québécois avait passé quatre ans en France comme entraîneur principal de l’équipe JSF des moins de 21 ans de Nanterre et entraîneur adjoint du JSF Pro A qui évolue en Euroleague de basketball (première division).

Charles Dubé-Brais a par ailleurs été entraîneur invité dans la Ligue d’été de la NBA au cours des quatre dernières saisons, la dernière avec l’équipe des Raptors de 2018.

 

En présence de :

               

Nelkas Kwemo (Argonauts)    Régis Cibasu (Argonauts)

Cocktail de lancement de la saison 2019-2020

Club canadien de Toronto | clubcanadien.ca | Photo by // Photagonist.ca

Conférence de presse de rentrée et cocktail de lancement de la nouvelle saison du Club canadien de Toronto. Retrouvez-nous pour le dévoilement des faits saillants de notre saison 2019-2020 : déjeuners, cocktails, événements spéciaux et Prix RelèveTO.

 

Animation musicale avec DJ DAF.

Le Club canadien de Toronto vous souhaite un très bel été

À l’issue d’une saison 2018-2019 particulièrement remplie, le Club canadien de Toronto fait relâche pour la période estivale.

Retrouvez-nous dès le mercredi 28 août pour notre cocktail de rentrée !

Cocktail de la Saint‑Jean

Stationnement gratuit (120 places).

Réussir en affaires en tant que femme immigrante au Canada

Étienne Fortin-Gauthier
(ONfr+/TFO)

 

Danièle Henkel/Biographie

En lui décernant l’insigne de chevalier de l’ordre national du Mérite de France en 2017, Anne Hidalgo, maire de Paris, dans une formule bien ciselée et bien à elle, disait de madame Danièle Henkel qu’elle est
« l’unicité dans l’universalité ».

En effet, Danièle Henkel est une femme d’affaires et une entrepreneure qui a su imposer sa marque tant par sa personnalité que par ses multiples réalisations.

Fondatrice et présidente-directrice générale des Entreprises Daniele Henkel, elle met sur le marché des technologies avant-gardistes et non invasives au profit des centres médico-esthétiques. De plus, en tant que marque, elle développe des franchises et offre des services express médico-esthétiques et toute une gamme de produits cosmétiques.

Encore tout récemment, elle a lancé une plateforme télévisuelle numérique, danielehenkel.tv, entièrement dédiée à outiller les petites et moyennes entreprises et à offrir de la visibilité aux entrepreneurs en région.

En sa qualité de conférencière, Danièle Henkel prête sa voix, de par le monde, à de nombreuses causes qui lui sont chères : l’entrepreneuriat social, l’éducation, la relève, les habiletés sociales, la santé, les valeurs humaines et éthiques en affaires, pour ne citer que celles-là.

De plus, elle se consacre à la mission de forger un Québec plus fort et plus ouvert sur le monde. Porte-étendard passionné de l’entrepreneuriat féminin et de l’émancipation financière des femmes, elle n’hésite pas à investir, financer, soutenir et accompagner des entreprises dans lesquelles elle croit, comme elle l’a fait pendant cinq saisons de l’émission Dans l’œil du Dragon.

Véritable bourreau du travail, Danièle Henkel demeure très attachée à ses racines et à ses valeurs familiales. « Ma plus grande réussite, aime-t-elle à dire, c’est ma famille. Je suis mère de 4 enfants et grand-mère de 6 petits-enfants. Je n’ai pas seulement créé une entreprise familiale ; j’ai introduit ma famille dans une entreprise ».

Même si elle est une femme d’affaires très aguerrie et très sollicitée, elle demeure très humaine, très authentique et très simple d’accès. À cet égard, elle avoue candidement que « la peur et le doute sont [s]es plus fidèles compagnons de route ».

Son histoire personnelle atypique et improbable, racontée dans deux ouvrages autobiographiques, Quand l’intuition trace la route et Au cœur de mes valeurs, tirés à plus de 70 000 exemplaires rien qu’au Québec, continue d’inspirer plusieurs générations d’hommes et de femmes à transformer leurs crises personnelles en opportunités.

En sa qualité de gestionnaire, Madame Henkel siège à plusieurs conseils d’administration ou consultatifs d’organismes privés, publics, parapublics ou paramunicipaux. Elle a été notamment la présidente du Conseil d’administration du Parc Jean-Drapeau, un organisme unique au monde.

 

Récompenses et reconnaissances :

2019 : Coprésidente d’un panel d’experts pour conseiller l’honorable Mary Ng, ministre de la Petite Entreprise et de la Promotion des exportations, afin d’accroître le nombre des femmes entrepreneures au Canada.

2018 : Championne canadienne au Women Entrepreneurs Finance Initiative (We-Fi).

2018 : Médaille d’honneur de l’Assemblée nationale du Québec.

2018 : Médaillée de l’Assemblée nationale du Québec.

2017 : Chevalier de l’ordre national du Mérite, attribué par la République française.

2016 : Médaille de l’Assemblée nationale du Québec.

2015 : Prix Réalisations du Réseau des femmes d’affaires du Québec.

2015 : Lauréate du Management Achievement Award de la Faculté de gestion Desautels de l’Université McGill.

2012 : Prix d’Entrepreneure active à l’international du Réseau des femmes d’affaires du Québec.

2012 : Prix d’entrepreneuriat familial Fuller Landau décerné par l’École de gestion John Molson.

1999 : Lauréate du Prix Femme d’affaires (catégorie Innovation).